Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




jeudi 14 janvier 2010

Qu’est ce que le Greenwashing (écoblanchiment)

L’écoblanchiment (ou éco-blanchiment ou blanchiment écologique) est un procédé de marketing utilisé par une organisation (entreprise, gouvernement, etc.) dans le but de donner à l'opinion publique une image écologique responsable, alors que plus d'argent a été investi en publicité verte (la couleur verte symbolisant ici l'écologie) qu'en de réelles actions en faveur de l'environnement.
Le terme vient de l'anglais greenwashing qui vient de la contraction des mots green, vert et whitewash, littéralement blanchir à la chaux, peut-être avec un clin d'oeil à brainwashing, lavage de cerveau. Il est employé à la fin des années 1980.

De plus en plus de publicités utilisent abusivement l'argument écologique pour vanter comme "bon pour l'environnement" des activités et des produits en réalité polluants ou dont le bilan écologique est négatif. Ces publicités peuvent être abusives voire mensongères, ne pas respecter la législation, ni même les propres recommandations écologiques et de développement durable de l'autorité française ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité), ancien BVP (Bureau de vérification de la publicité), organisme interprofessionnel d’autodiscipline en la matière.
L'Observatoire Indépendant de la Publicité a été créé afin de montrer les carences de l'actuel système de régulation de la publicité en France par rapport à l'écoblanchiment, en se référant aux règles de déontologie qu'il a définit.

Exemples :

En juin 2009, lors de son inauguration, l'autoroute française A19 a été baptisée 'eco-autoroute' par Vinci.

Le clean coal (le charbon vert ou propre) bénéficie de campagne de publicité aux États-Unis afin d'améliorer son image alors que le terme clean (propre) est jugé trompeur en raison des techniques d'extraction du charbon ainsi que de sa technologie qui n'est pas classifiable dans les énergies renouvelables.

EDF au printemps 2009, dans sa campagne de communication en 2009 "Changer d'énergie ensemble", affirme agir pour promouvoir des alternatives propres aux combustibles fossiles, ainsi que des solutions au réchauffement climatique : économies d'énergie et efficacité énergétique, éolien, hydraulique, etc... La réalité : le budget consacré par EDF à la recherche sur les énergies renouvelables s'élevait en 2008 à 8,9 millions d'euros, soit 2,1 % seulement du budget total Recherches&Développement et moins que la campagne de communication (10 millions d'euros). La réalité à cacher : EDF reste essentiellement producteur d'électricité nucléaire.

A voir également :