Le Saviez-Vous vous souhaite la bienvenue

Friand de culture, avide de savoir ?

L'idée est simple : une info par jour ou presque. Certaines vous amuseront, certaines vous fascineront, d'autres vous laisseront sans doute perplexes...

Merci de votre fidélité et à très bientôt.




dimanche 31 janvier 2010

Quand le XVIe arrondissement de Paris faillit porter le numéro 13


Paris fut divisée pour la première fois en 12 arrondissements le 11 octobre 1795. Il existait neuf arrondissements sur la rive droite de la Seine et trois sur la rive gauche, numérotés plus ou moins par ordre croissant d'ouest en est et du nord au sud. Leurs tailles étaient très diverses et leurs formes nettement moins régulières que celles des arrondissements actuels.

Le 1er janvier 1860, le nombre d'arrondissements municipaux fut porté à vingt dans le cadre de l'annexion des faubourgs situés entre les fortifications de l'enceinte de Thiers et le mur des Fermiers généraux par la loi du 16 juin 1859, ce qui nécessita une nouvelle numérotation des arrondissements (celle que nous connaissons).

Les numéros d'arrondissements furent d'abord attribués de gauche à droite et de haut en bas sur la carte, mais ce schéma a été abandonné car il conduisait à attribuer le numéro 13 à l'actuel 16e arrondissement. Or ce numéro était perçu comme péjoratif car l'expression "se marier à la mairie du 13e arrondissement" (c'est-à-dire, avant 1860, dans un arrondissement qui n'existait pas) signifiait "vivre en concubinage", donc hors des bonnes conventions, ce qui ne convenait pas à certains habitants influents de l'ouest de Paris.
Une nouvelle méthode a consisté à numéroter suivant une spirale partant du centre de Paris, le numéro 13 étant désormais attribué aux quartiers plus populaires du sud-est de Paris.